Les mauvais perdants

Publié le 11 Juin 2007

Lamentable la prestation des gens de la gauche sur TF1 hier au soir.
Et que dire de la forme pour exprimer leur amertume, entre le ton lyrico-colèrique de Bertrand DELANOE et celui de vieux prof’ de Laurent FABIUS ! Et encore, les envolées de François HOLLANDE et celles de Ségolène ROYAL : désolantes et nulles.
La gauche est battue, mais ce n’est pas de leur faute. C’est parce que c’est la droite qui a gagné !!! Enfantin et ridicule.
C’est quand même osé de critiquer les citoyens qui " n’auraient" rien compris aux manœuvres de la droite pour les attirer dans ses filets. De là à sous-entendre que c’est la droite qui aurait demandé à 40% d’électeurs de ne pas aller voter, il n’y a qu’un pas. Gageons qu’il sera franchi au prochain tour.
Discours et paroles d’un autre âge prononcées par des politiciens de métier qui n’ont pas vu l’évolution de la société dans son ensemble. Politiciens qui sont restés sur des concepts complètement dépassés, et qui, pour essayer de remédier à leur manque de clairvoyance accusent élus et électeurs, en vrac.
Il y a certainement des citoyens préférant les idées de gauche, mais pas de cette gauche là. Des citoyens qui ont compris que l’Etat ne peut pas, ne doit pas, tout faire et qu’il faut laisser du champ libre aux entrepreneurs. Des citoyens qui rejettent le nivellement par le bas et l’uniformité. Des citoyens qui ont compris que seul le travail peut leur apporter le bien-être auquel, légitimement, ils aspirent. Des citoyens qui, tout compte fait, préfèreront une Assemblée bien  « bleue », mais qui agira.Des citoyens, enfin ,qui espèrent que les promesses électorales seront tenues pour une fois.  A eux de sanctionner aux prochaines élections s’ils ne sont pas satisfaits.
Démocratiquement

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Publié dans #www.louis

Repost 0
Commenter cet article