LE MENSONGE DE L’ÉGALITÉ SCOLAIRE

Publié le 19 Août 2017

 

Un article paru dans l’OBS ( sur le web 19.08.2017)a retenu mon attention

tempsreel.nouvelobs.com/education/20170412.OBS7925/on-ment-aux-eleves-sur-leur-niveau-reel.html

Le sujet revient régulièrement. On pose des questions. Elles demeurent non pas sans réponses, au contraire, mais toujours avec une, insidieuse, qui perdure, à savoir l’inégalité sociale.

Pour certains, il suffirait que tous les enfants soient sur la même ligne de départ pour résoudre le problème. Pure fiction.

L’égalité n’existe pas dans la nature, c’est ainsi. Et ce ne sont pas les incantations socialistes ou religieuses qui changeront cet axiome.

Alors on débat en remettant sur la table les lieux communs : les gosses de riches, les pauvres des banlieues, les lycées huppés, les établissements fourre-tout, les prépas réservées aux plus doués ( c’est vrai), les facs auxquelles on demande d’absorber le reste (catastrophique).

Le communisme pur et dur a essayé de résoudre le problème en instaurant la sélection d’office, dès le plus jeune âge des individus. Cela a fonctionné en URSS par exemple jusqu’à ce qu’on s’aperçoive qu’il y avait tricherie et corruption. Pas question d’instaurer un tel système chez nous au nom de l’ÉGALITÉ.

Faillite des familles qui semblent ne plus avoir le temps de s’occuper de leurs enfants, faillite du corps enseignant débutée en 1968, faillite des gouvernements successifs qui mentent délibérément aux citoyens ? A qui la faute ? Comment remettre en ordre le système sans fâcher les électeurs ?

Certainement pas en mettant en avant cet égalitarisme hypothétique qui ne sera jamais atteint. Et si on parlait travail ?

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article