L'argent coule...

Publié le 6 Octobre 2007

La presse nous apprend qu’un membre important du MEDEF serait accusé de retraits de fonds importants, en liquide, de la caisse la plus riche de l’organisation syndicale patronale, l’UIMM, et ce,dans une banque parisienne. L’affaire aurait été détectée par la cellule TRACFIN, créée par le Ministère des Finances, et les informations transmises au Parquet.

L’accusé admet les faits tout en prétendant que ces retraits ne peuvent pas être assimilés à du blanchiment d’argent et ne correspondent pas à de l’enrichissement personnel.

Alors c’est quoi ? La réponse est donnée par l’accusé. Il aurait fait ce qui c’est toujours fait ( !) impossible de faire autrement ( ?) et il conclue en prétendant ne pas pouvoir (vouloir) donner le nom des bénéficiaires. C’est un peu court !

Un citoyen ordinaire, prenant connaissance des faits par la presse, se pose des questions.

De quoi s’agit-il ? Quelle est donc cette « caisse » dont on retire discrètement des sommes importantes, en liquide, et pourquoi tant de discrétion ?Et cet argent retiré, il va où ?

Une rumeur va en s’amplifiant, laissant penser qu’entre syndicats il faut s’entraider.

Existerait-il une collusion inter- syndicale ?

Si cela était, que vont en penser les (rares) travailleurs syndiqués ?

Quand je pense aux difficultés que me fait mon « banquier », et, à ses simagrées, pour retirer de mon modeste compte quelques centaines d’euro en liquide au guichet, je me dis qu’il y a vraiment deux poids et deux mesures.

 

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Publié dans #www.louis

Repost 0
Commenter cet article