Publié le 20 Juin 2017

 

C’est curieux. En France on croit que c’est arrivé enfin, là je parle du calme en politique, et puis à peine à 48 h de la clôture des législatives les premières fissures apparaissent.

C’est dans le Modem de BAYROU qu’on découvre ces premiers désordres .La formation politique du Ministre de la Justice n’est donc pas exempte de tout soupçon et ce n’est pas rien. Peut-on croire seulement un instant, que le Ministre n’était pas au fait des « petits » arrangements que les « dames » de son parti entretenaient. Vous me direz qu’il n’y a rien de bien méchant dans ces confusions concernant l’emploi de collaborateurs rémunérés tantôt ici, tantôt ailleurs. Après tout, la chose semble avoir été monnaie courante. Sauf que BAYROU est en charge de la moralisation de la vie publique.

Que va-t-il faire le justicier, lui qui s’est vanté d’avoir « fait » MACRON (ce qui n’est pas faux…) ? Démissionner ? Non, pas tout de suite. Il va laisser partir les contrevenantes, lesquelles seront replacées bien entendu.

J’ai comme un sentiment de malaise. La république de MACRON sera-t-elle très différente des précédentes ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0

Publié le 8 Juin 2017

Ils n’en veulent pas de MACRON et essayent tant bien que mal à le détruire.

Détruire. Le mot n’est pas trop fort et convient parfaitement aux diverses tentatives des politiciens de gauche comme de droite habitués depuis trop longtemps à leurs petits jeux de l’alternance « républicaine » qui leur assuraient une continuité dans leurs fonctions avec les avantages qu’ils en tiraient.

La France et plus généralement les Français ne sont pas leur préoccupation première. Ils veulent continuer la division, toute factice, qui leur permet de vivre et souvent de bien vivre aux frais des citoyens.

Un homme, jeune, le Président, qui œuvre pour un large rassemblement, ne leur convient pas du tout. Il faut diviser pour régner et ils font tout pour cela. Il suffit d’écouter leurs discours pour convaincre les électeurs de les suivre encore, encore et toujours, de leur apporter leurs voix.

Puissent, les électeurs se souvenir et de leur dire NON !

Voir les commentaires

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0