REPRISE

Publié le 20 Mai 2011

 

Meeting

 

 

 

L’affaire DSK se simplifie.

L’inculpé est-il coupable ou non des « crimes » dont on l’accuse ? La victime en est- elle vraiment une (victime) ou bien est-elle une affabulatrice, complice volontaire ou non d’une machination ? La justice « made in USA » le dira. On met un signet et on tourne la page ainsi que le disent plus ou moins ouvertement les candidats socialistes.

Parce que la lutte pour le pouvoir continue. Puisque celui qui à l’évidence aurait remporté les primaires n’est plus dans la course, les concurrents grimpent d’une marche et chacun va faire en sorte d’être le premier à se faire reconnaître comme étant le meilleur par défaut.

Très vite la pièce va se jouer avec deux acteurs : François et Martine. Que ce soit l’un ou l’autre qui remportera les primaires, ce n’est pour autant que l’un ou l’autre aille dormir au Palais.

Pour le gouvernement en place et son président-candidat, l’affaire DSK vient à point. Chacun sait bien que NS aura de sérieuses difficultés à être présent au second tour sauf si les dissidents (anciens et récents)  lui apportent leurs voix. C’est le challenge dans lequel va s’engager avec force la majorité, réunir à nouveau sous la même bannière tous ceux qui semblent vouloir, pour le moment, s’en écarter.

Restera à remporter la finale. Qui sera l’adversaire ? Marine, François ou Martine ?

L’un des trois, mais pas DSK.Ouf !

 

Cartes d'électeur

 

 

 

 

 

 


Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article