Vous avez dit "émeute" ?

Publié le 30 Mars 2007

Déclencher une émeute…

 Voici un mode opératoire pour déclencher une émeute :

 -choisir un lieu public fréquenté par des personnes désoeuvrées, en attente d’action (de préférence violente)
-si possible, s’assurer de la présence de membres d’associations, celles dont on parle, toujours prêtes à contester l’ordre et à venir en aide aux « victimes » de la barbarie républicaine.
 -attendre la venue de représentants de l’ordre (policiers, gendarmes, contrôleurs ).
 -selon le lieu choisi (métro, RER, gare SNCF) enfreindre délibérément le ou les règlements, ou, mieux encore, insulter les représentants de l’ordre.
-si on est en forme, s’agiter avec violence en prenant la foule à témoin.
 
Et c’est encore plus facile si vous n’avez pas de papier

.
La suite ,au journal de 20 heures

Mais il y a encore d’autres manières, en milieu rural , par exemple.

 -repérer un champ planté de maïs génétiquement modifié.
-rameuter des farouches partisans écologistes, ceux qui aiment par-dessus tout le fromage de chêvre, l’éclairage à la bougie, la marche à pied et les moulins- à- vent.
-le must : essayer d’obtenir la présence d’un représentant élu (maire, conseiller général, député,…)
 -attendre la venue des représentants de l’ordre (gendarmes)
 Et faucher….

 Ensuite se rebeller avec véhémence et violence afin de devenir rapidement une «victime » du système (lequel ?).


Et toujours ,la suite au journal de 20 heures.
 
La cerise sur le gâteau (pour les témoins ou les acteurs) : Ecrire un livre relatant les faits et prenant la défense des « victimes », avec , en complément, un réquisitoire bien senti contre le fonctionnement de nos institutions républicaines.

En général ça marche…..

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Publié dans #www.louis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article