AU NOM DE LA LIBERTÉ

Publié le 25 Mai 2017

Les Anglais protestent contre la présence de militaires en armes dans les rues. Les Français détestent les états d’urgence et réprouvent leurs prolongations.

Pour certains citoyens de ces deux nations les attentats sont sans doute des péripéties passagères et ne sont que ça.

Incompréhensible. Et cela au nom de la liberté ! De quelle liberté s’agit-il ? Celle de mourir dans la rue, dans les gares, au spectacle ou après ?

Leur attitude c’est de la bravoure bête ou de l’inconscience ou encore du « contrisme ».

Les gouvernements prennent des mesures préventives et dans le contexte c’est absolument nécessaire, indispensable. S’ils ne les prenaient pas, ces citoyens avides de liberté seraient les premiers à se plaindre et à manifester contre l’abandon du peuple par ces mêmes gouvernements.

Ainsi va le monde.

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article