PRINCIPES et….AFFAIRES !

Publié le 28 Janvier 2016

PRINCIPES  et….AFFAIRES !

Nous, le peuple des Droits de l’Homme et des Lumières, nous qui clamons bien haut notre attachement à la laïcité, nous encore qui sommes pour l’égalité entre hommes et femmes, nous qui sommes prêts à pourfendre ceux qui ne partagent pas notre mode de vie, notre civilisation judéo-chrétienne, et bien, nous gommons tout cela pour faire des « affaires ». Le Président Hassan Rohani est reçu avec les honneurs dus à son rang. Certes il n’est pas le « chef suprême » de la République Islamique d’Iran, car comme dans tous ces états le religieux prévaut sur tout, les ayatollahs sont les vrais dirigeants. Mais le Président Iranien est investi de certains pouvoirs et entre autres, celui de faire des affaires avec les mécréants. En cela, il transige bien évidemment les principes de l’Islam mais les affaires sont les affaires et sur ce point il y a entente entre son pays, demandeur, et les occidentaux vendeurs. Bien entendu, le Président iranien ne visitera pas nos musées – il y a des femmes trop peu vêtues sur les murs- on ne l’invitera pas à un dîner ou alors les convives devraient se restreindre à boire de l’eau pour satisfaire l’invité (un comble chez nous !). On évitera de le présenter à des femmes, le serrement de mains avec les personnes du sexe lui est interdit. Et oui, nous irons jusque là pour lui vendre ce qui manque à son pays et cela sans honte à l’instar de ce que font nos partenaires européens.

Ce ne sera pas la première fois que nous dérogerons à nos glorieux principes. Cela devient une habitude puisque nous commerçons déjà avec les Etats du Golfe, avec la Chine, avec d’autres encore, dictatures impitoyables, et, nous sommes bien obligés de faire des courbettes et autres contorsions devant les bourreaux si nous voulons vendre nos Airbus, nos TGV, nos automobiles et…nos Rafales !

Alors pourquoi ce tapage pour la visite du Président perse ? Parce que les nouvelles vont vite et que les anecdotes font la une des médias. Pensez donc, les Italiens ont recouvert pudiquement les statues ornant leurs palais pour ne pas choquer le Président Iranien et certaines dames se sont voilées pour ne pas le gêner.

Il y a du bon dans tout ce remue-ménage . C’est de nous rappeler l’énorme différence qui existe entre les démocraties occidentales dont nous faisons partie et les régimes totalitaires, islamiques de surcroît et où la charia s’applique dans toute sa rigueur. Ce constat ne date pas d’hier puisque Montesquieu dans ses Lettres Persanes en parlait déjà par le biais de l’étonnement de deux Persans en villégiature dans notre pays au Siècle des Lumières. Comme quoi les idées et les mœurs ne changent pas vite dès lors que la pensée et l’action sont bridées par le religieux.

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article