COEXISTENCE PACIFIQUE

Publié le 20 Avril 2015

Il manquait. Il va voir le jour.
Je veux parler du Plan de Lutte contre le racisme et l'antisémitisme annoncé par le Premier Ministre.
De quoi s’agit-il ? C’est très simple à priori puisque tout est déjà prévu depuis longtemps. Sauf que malgré les interdits de toutes sortes, racisme, antisémitisme, anti-islamisme, homophobie et xénophobie sont, parait-il, en augmentation dans notre pays Le plan prévoit que dorénavant tout propos antiraciste ou antisémite « ne relève plus du droit de la presse mais du droit pénal ».
L’augmentation de l’anti-islamisme est évidente depuis janvier dernier avec en plus les récits et images cruels provenant du Moyen-Orient où un certain islam fait régner la terreur et extermine les croyants d’autres religions et pas seulement.
Pour l’antisémitisme il faut être plus nuancé. On sait bien qu’il y a une tendance à assimiler tout ce qui est juif à l’état d’Israël alors que la plupart des juifs français n’ont rien à voir avec cet état ni surtout avec ses excès « possessifs ». Il faudrait cibler la provenance des actes ou des propos antisémites.
Les Français ne sont pas racistes et encore moins xénophobes dans leur très grande majorité. Devrais-je préciser « Français de souche » ? Est-ce permis ? N’est-ce pas de la discrimination ? Ils sont cependant 60 millions et le Premier Ministre doit bien le savoir.
Un certain nombre de nos compatriotes se font allègrement traités de « sales blancs » de « faces de craie » ou encore de « sales Français » dans la rue (pour un regard…), dans le métro ou dans le train aux heures d’affluence. Et encore, les propos outrageusement antinationaux distillés par les rappeurs vont-ils être considérés comme « propos antiracistes » parce qu’ils sont bien dirigés contre une communauté ciblée ?
« Les Français juifs ne doivent plus avoir peur d'être juifs» et «les Français musulmans ne doivent plus avoir honte d'être musulmans» selon le Premier Ministre.
D’accord avec ses propos, mais il ne faut pas oublier les « Français chrétiens » ni les « Français athées ». Il faudrait peut-être qu’ils s’excusent d’être chez eux depuis trop longtemps ?

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article