LA GAFFE

Publié le 24 Février 2015

LA GAFFE

Comment se fait-il que Monsieur Roger Cukierman, président du CRIF, ait pu faire une telle déclaration sur Europe 1 : "toutes les violences sont commises par des jeunes musulmans" ? Pour émettre une telle affirmation il faut des preuves. J’ai cherché dans les pages du Ministère de l’Intérieur, sur celles du Ministère de la Justice et je n’ai rien trouvé qui pourrait justifier de tels propos. Bien évidemment, il y a eu les attentats mortels de début janvier dernier. On en a beaucoup parlé. Mais à part ces crimes odieux perpétrés par des éléments incontrôlés de la communauté musulmane, rien, absolument rien ne permet de dire que les jeunes musulmans sont violents .Au contraire, ils sont plutôt pacifistes et modestes ; leur modestie les amène à dissimuler leur visage (je parle bien des garçons), à se couvrir la tête et à adopter une allure humble, rasant les murs des cités avec une démarche légèrement chaloupée. Une aisance de bon aloi que l’on retrouve dans les trains de banlieue vers 20h lorsque ces jeunes gens se lèvent spontanément de leurs sièges pour offrir leurs places aux personnes âgées et qui s’effacent pour laisser passer une jeune femme seule, toutes ces attitudes citoyennes apprises à l’école de la République qu’ils ont fréquentée avec assiduité.

Lors de la retransmission d’arrestations de jeunes par la police on ne voit pas les visages ou bien ils sont « floutés ». Seuls les mains, l’accent…mais ce n’est pas probant. On ne donne jamais l’identité des contrevenants. Alors, c’est vraiment hasardeux de dire que tous les voyous viennent d’une communauté plus que d’une autre. Ce ne sont pas les agressions sur quelques porteurs de kipa par des jeunes en goguette, juste pour plaisanter, qui doivent permettre de jeter l’anathème sur les musulmans, pacifistes par nature et non par obligation.

Ces propos regrettables ont été revus et corrigés par leur auteur. Un peu tard sans doute car Monsieur Boubakeur et d’autres notables musulmans n’ont pas cru devoir assister au dîner offert par le CRIF. Cela a fait désordre dans un moment solennel où le « vivre ensemble » devait prendre toute sa valeur ainsi que l’a rappelé le Président de la République. Au fait, pourquoi ce dernier a-t-il employé l’expression « Français de souche » dans son discours ? Victime de l’intox, à force de lire les blogs sans doute !

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article