sale français

Publié le 26 Septembre 2014

Je suis « un sale Français ».

Je le revendique et c’est ainsi. Je suis né en France il y a un certain temps, de parents français, issus d’une longue lignée de paysans français, sans discontinuité, sans apport quelconque de l’étranger (vérifié depuis 1599). En un mot un « sale Français de souche ».

Je suis aussi chrétien, mais cela je ne le revendique pas car je ne suis ni croyant ni pratiquant. Néanmoins ayant été baptisé de par la volonté de mes parents et élevé dans la morale chrétienne j’appartiens à cette communauté, à ce pays, qu’on appelle la France et j’en suis fier.

- « un sale Français » ? L’expression vient des éructations d’une horde de barbares orientaux se servant d’une religion dont il semble que l’on puisse interpréter les textes à l’infini et selon les besoins : tantôt cléments, bienveillants, humains, ou encore combatifs, guerriers, sanguinaires.

Or il se trouve que cette religion s’est implantée chez nous et est devenue la seconde religion dans l’hexagone. Les raisons de cette implantation sont multiples. On peut être pour ou contre, la question n’est pas là. Comme nous vivons dans une république laïque, le fait religieux ne doit pas être pris en compte et ne pas être un motif de discrimination. Par contre, et au nom de cette laïcité, la religion ne doit pas intervenir dans la vie citoyenne et cela malheureusement les musulmans ne l’ont manifestement pas compris.

Soyons clairs. Depuis vingt siècles on a érigé églises, cathédrales, temples, synagogues et, depuis peu, on construit des mosquées. Cela est normal et doit permettre à tout un chacun de pratiquer SA religion. En dehors de ces lieux de culte, du foyer familial et des écoles privées, les religions et leurs signes extérieurs ne doivent pas apparaitre.

Or, les musulmans semblent se délecter dans la provocation tant dans leur habillement que dans leur manière d’être ou de se conduire, sans omettre un prosélytisme affiché, et de là, à traiter nous autres, les souchiens , de mécréants , il n’y a qu’un tout petit pas que beaucoup (trop) franchissent.

Chez nous, la plupart des musulmans sont, ou sont devenus, Français. A la demande de leurs chefs religieux et de leurs associations ils vont manifester cet après-midi contre la barbarie de leurs « frères » en religion, orientaux. C’est le moins qu’ils pouvaient faire, et, souhaitons que dans l’élan ils fassent en sorte de devenir des « sales Français » comme nous.

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article