LA QUESTION

Publié le 20 Septembre 2014

 

« C’est quoi la politique ? »

Question simple posée par l’un de mes petits fils (16 ans- 1ère) assis près de moi en voiture.

Question embarrassante venue à la suite de l’annonce à la radio du retour de Nicolas sur le devant de la scène « politique ».

Comme il me fallait bien répondre, j’ai entrevu rapidement deux possibilités.

La première était de donner la définition académique de la chose, à savoir que la politique consiste à exercer le pouvoir dans une société selon ses convictions, ses idées en s’efforçant de les imposer aux autres, aux citoyens d’une nation, pour gouverner.

La seconde était de prendre des exemples Elle m’est apparue plus facile d’autant que les exemples ne manquent pas et parlent d’eux-mêmes. Ainsi ai-je répondu :

-« Nicolas et son équipe, appartenant à un parti politique bien défini, ont exercé le pouvoir durant cinq années. Ils avaient des idées et des convictions. La réussite a été médiocre et les Français ont manifesté leur mécontentement en ne réélisant pas Nicolas , lui préférant l’autre candidat à la présidence de la République. François et son équipe, regroupant des personnalités de sensibilités politiques voisines, exercent actuellement le pouvoir. A l’échéance du mandat il est probable que les résultats seront médiocres, tout comme l’étaient les résultats de son prédécesseur. Mais comme la politique ne souffre pas d’arrêt pour les gens qui en font profession –car c’est devenu un métier de puis longtemps- il faut s’agiter rapidement pour essayer de prendre la place du gouvernant actuel, c'est-à-dire être fin prêt pour la prochaine élection présidentielle. C’est une manœuvre complexe demandant de l’énergie, de l’argent -car on ne peut pas séparer argent et politique- et une forte aptitude à convaincre et à promettre en n’hésitant pas à mentir, à renier son passé et ses amis. C’est cela la politique, et comme nous sommes dans un régime démocratique, c’est permis ! ».

Attentif, mon petit fils me dit : « Mais Papy, dans deux ans je vais voter ! Je risque d’être trompé ! »

-« Sans aucun doute, tu seras trompé tout comme moi je l’ai été depuis des décennies ».

Silence.

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article