EVENEMENT ?

Publié le 22 Septembre 2014

EVENEMENT ?

Médiatique sans doute le retour de l’ex.

Cela me fait penser à la parade du cirque avec ses annonces tonitruantes, dans les rues, avant la représentation du soir. Attention !Attention ! Vous allez voir un spectacle nouveau avec des clowns, des acrobates, des fauves !

Nouveau ? A voir.

France 2, chaine nationale, s’est crue obligée de consacrer quarante minutes pour interroger le personnage , et, de fait, de proposer aux téléspectateurs une séance de gesticulations et de mimiques souvent ridicules. On pouvait changer de chaine ce que je n’ai pas fait, curieux d’assister au spectacle dans son entier. Donc je suis allé au cirque et je ne suis pas déçu.

Interrogé par un journaliste de charme, j’ai écouté et vu à la fois un clown, un acrobate et un fauve.

Clownesque dans ses postures : tristes en s’apitoyant sur l’état du pays depuis qu’il est parti, joyeuses en sous-entendant qu’il va revenir vite fait pour rétablir une situation déplorable.

Acrobatique en jonglant allègrement dans les comparaisons entre ce qu’il a fait durant cinq ans et ce qui se fait, ou ne se fait pas, c’est selon….Et qu’il faudrait faire, et qu’il fera si le bon peuple veut bien de lui. Les affaires, « les casseroles », inutile de revenir là-dessus. Il est « clean » et puisqu’il le dit, interdit d’en douter.

Féroce tel un fauve vis-à-vis de son remplaçant, n’hésitant pas à « tirer sur l’ambulance », tout en s’en défendant, montrant ses dents à ceux de son propre camp qui oseraient le défier dans la course à la gouvernance du parti et surtout pour la compétition finale en 2017.

Et comme il fallait s’y attendre, on ne parle que de cela. Chacun y va de son interprétation et le matraquage pré-électoral débute trente mois avant l’élection présidentielle. Comme à l’habitude les sondeurs vont entrer en piste (encore du cirque). Chacun va observer les chamailleries qui vont précéder les alliances et toute la gente politicarde va scruter le paysage pour savoir où aller, savoir qui rejoindre, choisir la meilleure opportunité pour conserver ou acquérir un morceau du pouvoir.

On ne parle pas encore des électeurs à convaincre. Ne perdons pas patience. Le flot de promesses va arriver très vite. La vie politique est un éternel recommencement.

Rédigé par LOUIS de SAINT-AOÜT

Repost 0
Commenter cet article